Home Articles publiés parPhilippe GORAM
Formations

Objectifs : l’objectif de cette formation est de faire un rappel des principales fonctionnalités de base du logiciel Comptinnov et de vous présenter les nouveautés de la dernière version.

Pré-requis : Être un utilisateur du logiciel Comptinnov.

Sessions :
  • Date et lieu : Rouen, le mardi 22 octobre 2019
  • Date et lieu : Rennes, le jeudi 14 novembre 2019
  • Date et lieu : Paris, le jeudi 21 novembre 2019
  • Tarif : 450, 00 €HT/JOUR (déjeuner compris)

PROGRAMME

– La gestion de la TVA (Encaissements, déclaration)

– La gestion des devises

– Les modèles d’écritures

– Gestion des factures fournisseurs (Litiges, stockage des factures numérisées)

– Les règlements fournisseurs par virement SEPA avec envoi de mail

– Les relances clients avec envoi de mail

– Nouveau pointage de banque automatique

– L’utilisation de l’analytique pour simplifier son plan comptable

– Outil tiers pour la liasse fiscale (TELEDEC)

– Construire ses tableaux d’analyse (Financiers, exploitation, actif, passif et résultat)

– Comparaison de balances

– La gestion des immobilisations

– La gestion des emprunts

– Nouvel état annexe au bilan, le fichier FEC

– Import d’écritures à partir de tableaux MS-EXCEL

– Efficacité PRO – Trucs & Astuces du logiciel

– Recueil des évolutions souhaitées

Agenda

Nous saluons la participation de Philippe DAGORNE, PDG de la société KERVADEC, client d’Agorinfo depuis de nombreuses années sur le thème du Label Rouge et de ses bénéfices pour la filière.

Après un rappel des étapes ayant conduit à l’adoption de l’accord définissant les règles de contractualisation en Label Rouge et de l’accord relatif à la méthodologie de calcul des indicateurs de prix de revient, AnnickJENTZER, responsable secteur bovin d’Interbev,a annoncé que des discussions déjà avancées avaient lieu avec l’INAO pour la publication d’un nouveau cahier des charges Label Rouge en septembre.Gérard CLADIERE, président du groupe viande de la FCD, a confirmé que le consommateur connaissait bien le Label Rouge (et le Bio) et que la FCD mettrait massivement du Label Rouge en rayon traditionnel mais qu’il fallait ensuite développer le haché etlecatégoriel en trouvant un prix qui ne pourrait pas être le double du prix actuel.

Il faut de plus scénariser les rayons pour créer du plaisir.

 

Philippe DAGORNE, PDG de KERVADEC, spécialisé en viande labellisée depuis plusieurs années a alerté sur le fait que si le Label Rouge se développe, les acteurs devront en respecter les règles (pas de JB ni de vieille vaches) car la viande devra être tendre.Jean-Marc ESCURE, Directeur de Limousin Promotion, travaille déjà avec des éleveurs contractualisés mais a précisé qu’il faut innover et adapter le Label Rouge à d’autres produits (steak, carpaccio…).

L’expérience de Pierrick LEPOUREAU, DG de SOVILEG, qui avant de rejoindre la société familiale avait travaillé pour une marque de voiture premium, est intéressante.

 «On suscitait l’envie du consommateur dans la voiture», SOVILEG fait de même avec l’agneau en créant des marques propres, locales adaptées au besoin du consommateur car il ne faut pas oublier que l’agneau français est le plus cher du monde.

 

Annick JENTZER conclut la table ronde en ajoutant que le Label Rouge n’est pas la seule voie possible et que des travaux sur le persillé de la viande sont actuellement en cours.

 

Tant que le produit reste au centre de la demande du consommateur, le Label Rouge, les autres SIQO et marques sont attendus mais la qualité doit être au rendez-vous.

 

Source Flash FedeV

Logiviande
La version 2.5.2 est disponible à partir de juin 2019.
Vous trouverez ci-dessous les dernières fonctionnalités ajoutées.
Alexandre NOURY
Responsable Logiciel
  • • Ajout de la gestion des éditions : pour les tiers, permet d'identifier les règles suivantes pour les BL et factures : - Papier - Papier + mail - Fax
  • Support CHORUS avec envoi archive sans fond de page (allègement de poids)
  • Fusion des Ordres de fabrication
  • Programme d'état des besoins de production / fabrication ordonnancée par atelier ou produit / date de fabrication
  • Gestion des éditions de pesées fiscales avec liseret de couleur
  • Programme de calcul du chiffre d'affaires par atelier (Nécessite une prestation de paramétrage)
  • Nouveau programme de génération automatisée des bons de réception
  • Nouveau programme d'intégration des fichiers d'abattage en mode "fil de l'eau"
  • Élément de liste
  • Gestion multi-éditions des documents de préparation (étiquettes / fiches de préparation)
  • Optimisation du programme d'inventaire intégré
  • Nouveau programme d'archivage Logiviande
  • Élément de liste
  • Correction des calculs de saisies vétérinaires avec PU différent de la ligne de réception
  • Programme d'activation / désactivation des tiers - produits non utilisés depuis une date
  • Ajout de la gestion des stocks par produits
Comptinnov

Comptinnov 1.12 - Nouvelles fonctionnalités

Version 1.12 :

– Possibilité d’intégrer un fichier au format CFONB issu de la banque pour aider au pointage de banque avec une simplification d’ajout des écritures manquantes.

– Correction d’une anomalie sporadique créant un écart entre une facture et les différentes échéances et/ou litiges associés

– Accélération des traitements de contrôles de cohérence de la déclaration de TVA

– Dans la gestion des immobilisations ajout de boutons permettant d’éclater une immo en plusieurs immos ou de transférer une immo d’un centre de coût analytique à un autre

– Grand-livre analytique (2), ajout de la possibilité d’effectuer un saut de page à chaque changement de compte

Version 1.11 :

– Gestion des devises

– Programme d’export de la balance au format TELEDEC pour établissement de la liasse fiscale

– Dans la déclaration de TVA, l’OD de TVA est arrondie à l’euro

 

– Possibilité d’envoyer les relances clients par mail et archivage de celles-ci sur le serveur

– Nouveau grand-livre analytique permettant l’export au format “EXCEL-CSV”

– Nouveau programme d’interrogation des règlements encaissés non échus (Traites)

– Nouvelle version du programme d’interrogation des retards de paiement (Annexe à la liasse)

– Généralisation de l’information du journal de bord de tous les traitements lancés

– Gestion des emprunts : correction de l’anomalie de calcul du montant de l’assurance TTC

– Réadaptation des menus

– Lettrage : le tri sur la colonne montant est effectuée en valeur absolue pour aider au rapprochement

– Règlements fournisseurs : correction des mails envoyés aux fournisseurs contenant des caractères accentués

– De nouveaux états pré-paramétrés, modifiables, permettent par les comptes de regroupement d’obtenir des états “Actif”, “Passif” et “Compte de résultat” avec comparaison sur 3 exercices

PRGSTD 2019 - Optimisation du programme

Prgstd version 1.12 :

– Ajout d’un moteur de recherche dans les choix de menus

– Ajout et suppression de boutons raccourcis par simple clic droit

– Correction des fonctions “Copier/Coller” sur les cases d’une grille de type “Case à cocher”

– Possibilité de paramétrer la taille du calendrier pour les écrans tactiles

– Conservation du journal de bord sur 6 ans

Prgstd version 1.11 :

– Amélioration de la sécurité des données pour une meilleure réponse aux nouvelles lois du 01/01/2018 et obligations RGPD

– Possibilité donnée à l’utilisateur de changer son mot de passe par application

– Dans les listes, les lignes inactives apparaissent par défaut en rouge

– Nouvelles icones pour les boutons standards

A la Une Témoignages

Le déploiement d’un ERP revêt un enjeu stratégique et humain pour l’entreprise.

Anthony LE CORVELLEC
Contrôleur de Gestion, Chef de projet

Selon Anthony Le Corvellec, contrôleur de gestion et responsable du système d’information de Bretagne Viandes.

Le déploiement d’un ERP revêt un enjeu stratégique et humain pour l’entreprise.

Mon travail de Chef de projet a été grandement facilité grâce à la réactivité de l’équipe Agorinfo – Même quand la demande portait sur des moutons à 5 pattes !

À l’issue du déploiement, j’ai la satisfaction d’un travail accompli en équipe avec Agorinfo. C’est très important pour un client de se sentir écouté et ce fut le cas avec l’équipe d’Agorinfo.

L’une des difficultés rencontrées lors de la gestion du projet a été de traduire nos attentes spécifiques dans un langage compréhensible pour les développeurs informatiques, ce ne fut pas sans mal le premier mois. Puis quand chacun a trouvé ses marques, tout s’est bien déroulé.

 

Gérer un tel projet donne de grandes responsabilités qui peuvent être source de tension, de stress et de nombreuses heures de travail en plus du quotidien à assurer. Mais on en ressort grandi dans sa fonction. Sans oublier la reconnaissance de ses collègues.

La clé du succès repose sur une très bonne connaissance de l’organisation générale de l’entreprise et de ses processus de production.

 

 

Il est important de savoir où l’on veut mener l’entreprise.

Pour ma part, je connaissais les contraintes et l’ensemble des besoins.

 

 

On peut citer comme exemples la gestion des souillures pour l’abattoir qui était une obligation dans le cahier des charges. Mais aussi, la gestion des labels et la possibilité de créer ces propres tableaux de bord pour les rendements.

  • CA : 75 M€
  • Effectif : 150 salariés
  • Activité : Abattage – Découpe – Fabrication hachée
  • Sites de production : 3 Sites (Bretagne viandes – Bretagne viandes congélation – Abattoir Socaboc)
  • Volume : 700 Bovins / 250 Veaux
  • Produits : Carcasses – Viande désossée – Haché surgelé
  • Labels : Blond d’Aquitaine – Limousin
  • Clients : GMS – Boucheries – Collectivités – Exportation

Mais comment savoir ce que l’on peut demander au logiciel si on ne connaît pas toutes ses fonctionnalités. C’est la raison pour laquelle, j’ai demandé aux Consultants d’Agorinfo de suivre en amont une formation sur le logiciel. Je conseille aux futurs clients de procéder de la sorte car cela est d’une grande aide pour la rédaction du cahier des charges.

Autre facteur clé de succès : j’ai décidé de former de manière individuelle chaque utilisateur. En effet, la formation exhaustive que j’ai eue au préalable m’a permis de redescendre l’information mais surtout de collecter les écarts entre ce qui est proposé et ce qui manque.

 

Cela, vous ne pouvez le savoir qu’en travaillant avec l’utilisateur sur son poste. De surcroît, cette approche valorise le collaborateur en lui montrant l’importance que l’on accorde à sa fonction. C’est d’autant plus vrai qu’il permet aussi de désamorcer les éventuels conflits et démobilisation issus de fausses croyances telles que « mon poste risque que d’être supprimé après la mise en place d’un nouveau logiciel ».

 

Conclusion, il faut savoir anticiper les mécontentements pour y apporter des réponses adéquates. Ne pas sous estimer l’ampleur de la tâche pour déployer un ERP. Et enfin, ne pas perdre de vue l’objectif final.